NomNoteBonusJusqu'àSans dépôtVos Options
Monsieur VegasMonsieur Vegas4.5 100 € oui Critique Visiter
Wild sultanWild sultan4.5 100 € oui Critique Visiter
Tropezia PalaceTropezia Palace4.5 2000 € oui Critique Visiter

La roulette Européenne ?

Introduite au monde sous sa forme contemporaine et séduisante par deux frères appelés François et Louis Blanc, la roulette européenne voit le jour en Allemagne à Bad Hombourg au XIXème siècle.

Ayant quitté la France qui prohibait les jeux de hasard et d’argent, comme dans d’autres pays d’Europe, les frères suppriment la case accueillant le double zéro pour améliorer le jeu au profit des joueurs. En effet, auparavant le jeu comportait une cellule dotée d’un zéro rouge et une seconde pour un double zéro noir.

Amateurs et passionnés adoptent très rapidement cette nouvelle roulette qui conquiert l’Europe et par la même occasion de nombreuses fortunes. Invités à développer le jeu hors de l’Allemagne par le souverain de Monaco qui avait légalisé les jeux de hasard et d’argent, les frères Blanc ouvrent un casino dans la principauté à la moitié du XIXème siècle, en 1863 exactement.

Ce casino, nommé Casino de Monte-Carlo, inspire le prince Charles III qui fonde par ordonnance la Société des bains de mer de Monaco sous l’égide de François Blanc. La société deviendra une compagnie gestionnaire d’activités sur le marché des loisirs et de l’hôtellerie. La roulette européenne se popularise alors et n’aura de cesse de s’introduire dans les mœurs.

Des personnalités sont passionnées par le jeu comme l’écrivain russe Fiodor Dostoïevski, auteur parmi d’autres du célèbre livre Crime et Châtiment. Ses sessions de jeu auront sûrement inspiré l’auteur pour l’écriture du livre Le joueur.
On parle de roulette européenne souvent pour désigner une table de roulette française, mais également par opposition à la roulette américaine et au « nouveau monde » alors en pleine expansion.

Cette variante du « vieux continent » s’inspire de la roulette française et lui ressemble en tous points, à l’exception de la règle de « la mise en prison » et de « la partage » qui peuvent parfois ne pas être admises à une table. Le croupier informe les joueurs se présentant à une table de roulette européenne de la validité de ces règles ou de leur proscription. Le joueur peut tout-à-fait s’en informer en le demandant également.

Généralement, trois croupiers animent la table et sont supervisés par un chef de table. Ils s’aident de râteaux afin de pouvoir manier les mises et jetons des joueurs qui sont éloignés sur le tableau. Un nombre assis de huit joueurs est admis autour de la table alors qu’un nombre illimité de joueurs se tenant debout est autorisé.

Les statistiques définissent qu’à une table de roulette européenne, la maison (autrement dit le casino ou la banque) a un avantage de 2.7% de chances de gagner contre le joueur.

En cas d’autorisation de la règle de « la prison » et de « la partage » à la table, comme à la roulette française, l’avantage du casino est diminué et est de 1.35%.

En Europe, « la mecque » du jeu de hasard et des casinos se trouve à la principauté de Monaco qui a potentiellement vu naître les premiers établissements de jeux de table, machines à sous et autres jeux d’argent tels que la roulette européenne.