NomNoteBonusJusqu'àSans dépôtVos Options
Monsieur VegasMonsieur Vegas4.5 100 € oui Critique Visiter
Wild sultanWild sultan4.5 100 € oui Critique Visiter
Tropezia PalaceTropezia Palace4.5 2000 € oui Critique Visiter

L'histoire de la Roulette

Issue d’un croisement de règles de différents jeux ayant vu le jour entre le XVIIème et le XVIIIème siècle en Espagne, Italie et en France, on retrace l’apparition d’un jeu appelé « roulette » au début du XVIIème siècle en France.

Hybride de différentes règles de jeux, l’histoire de la roulette et son arbre généalogique se retrouvent dans la grande famille des loteries et plus précisément des jeux à chances multiples.

La roulette puise son fonctionnement dans des jeux tels que le « auca » catalan apparu vers 1600 et devenu « hoca » en France, et qui ont donné naissance au concept de chances multiples. Le « biribisso » italien ou « biribi » français apportent une touche de modernité au « hoca ».

Le hoca se joue à l’aide d’une feuille de papier dotée de 30 à 48 cases et d’un sac contenant le même nombre de petits billets de papier numérotés et roulés, utilisés pour le tirage.

Le biribi, lui, évolue de 42 à 36 cases, puis se fixe en France à 70 cases. En ayant préalablement misé sur un ou plusieurs numéros à l’aide d’une feuille de papier divisée en 70 cases numérotées, on place à l’intérieur d’un sac fermé par une calotte en ivoire des olivettes de bois creuses, dans lesquelles on a introduit de petits billets roulés et marqués de 1 à 70, le tout servant de générateur de hasard.

De manière générale, un grand nombre de spécialistes s’entendent à affirmer que c’est le mathématicien français Blaise Pascal qui, souhaitant concevoir une machine à mouvement perpétuel, donna à la roulette sa forme cylindrique plus pratique que ses les supports de ses aïeuls, plus attrayante et connue de tous à l’heure actuelle.
À l’époque doté de trente-huit numéros avec un zéro et un double zéro, ce sont deux frères, François et Louis Blanc, qui démocratisent le jeu en proposant en Allemagne, aux alentours de 1850, une version dépourvue de la case double zéro, augmentant ainsi l’avantage des joueurs. L’histoire de la roulette moderne débute chez notre voisin germanique car les lois françaises avaient interdit la pratique de nombreux jeux de hasard et notamment de celui dont nous traitons.

Le succès grandissant du jeu et des deux frères les amène à ouvrir ensuite un casino à Monaco où les jeux d’argent sont légaux. Suite à mouvement législatif en Europe visant à atténuer la rigidité des lois autour des jeux de hasard et d’argent, de nombreuses villes voient s’ouvrir des casinos proposant le jeu de la roulette à simple zéro.

Le jeu s’exporte ensuite aux États-Unis, à l’intérieur des valises d’immigrants notamment d’origine française, où il devient rapidement très populaire. Après diverses modifications visant à réduire les possibilités de triche autour de la table ainsi que pour augmenter l’avantage du casino, on retrace l’apparition de la roulette américaine dans sa version contemporaine et donc dotée d’une case zéro et d’une seconde au double zéro dans la ville de La Nouvelle Orléans. La roulette connaitra ensuite un développement mondial rarement égalé.

L’histoire de la roulette est donc pleine de péripéties mais s’achève, sans conteste sur une douce note. Le hoca joué à l’aide d’une feuille de papier est devenu la reine des casinos terrestres et a atteint son climax en conquérant le web pour placer la roulette en ligne parmi les jeux les plus joués sur internet.
"Messieurs faites vos jeux!"